Retour sur Les fabriques de lumières

Quel équipement ! gilet obligatoire, feux obligatoires, casque obligatoire, oui mais le résultat est là.
C’était magnifique, toutes ces lumières qui gambadent (à vélo) dans la colline. Nous avions décidé en dernière minute d’emmener le groupe jusqu’à Notre Dame de la Miséricorde pour écouter Jean Marc nous conter quelques histoires de Martigues vue d’en haut. (compagnie l’ombre folle). Nous savons maintenant pourquoi on l’appelle « Notre Dame des Marins ».


23 participantes, Il y avait quelques hommes mais plus de féminines. Nous sommes loin des 45 que nous souhaitions au départ, mais il faut être courageux pour faire du vélo de nuit, presque en hiver, avec une montée d’enfer dans le froid.
La montée vers la vierge est bien passée, personne n’a protesté, bien au contraire. Les 3 enfants présents se sont comportés comme des pros du vélo.
Après concertation, l’idée de la descente par la route de la colline (sur le trottoir) était excellente, car il faisait nuit noir. Les habitants de la Pastorale ont vu défiler cette immense guirlande avec étonnement.
Nous sommes arrivés pile poil à l’heure, accueillis par l’élu au tourisme, (c’est important pour le vélo, chaque point est important) et les échassiers multicolores.
Le feu d’artifice était superbe, mais c’est toujours aussi difficile de déguster un vin chaud, trop de monde.
L’important, c’est de l’avoir fait à vélo, bravo à toutes et tous.
Prochaine sortie en février du coté de St Blaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s