Le Jour du Vélo, le LSD et le Québec

Le vélo est un sujet qui fourmille d’anecdotes. Nous avions déjà indiqué comment il avait contribué à la défaite française en Indochine (dans cet article), le présent article est parti du fait qu’un Jour du Vélo (Bicycle Day) est célébré par les amateurs de… LSD.
Bon, c’est quand même aussi le titre d’un excellent documentaire pro vélo québecois, que nous proposons en seconde partie.

Le « Jour du Vélo » des amateurs de LSD

Albert Hofmann était un chimiste suisse qui travaillait pour la firme Sandoz (aujourd’hui Novartis). En 1938 il a synthétisé le LSD mais ne s’est vraiment intéressé à ses effets (sur les animaux) qu’en 1943.  Un jour, il fait une erreur de manipulation et s’est frotté les yeux avec des doigts souillés (enfin, c’est son explication après coup). Il s’est senti mal et est rentré… en vélo malgré les hallucinations provoquées. Il a recommencé quelques jours plus tard de manière parfaitement volontaire et scientifique cette fois, avant de revenir chez lui… toujours en vélo. C’était le 19 avril (1943) et en bon scientifique il a consigné ses souvenirs. Ce témoignage est devenu suffisamment mythique pour que les amateurs de cette substance (actuellement interdite!) célèbrent leur « jour du vélo » (avec tout un merchandising!)

il_570xN.561437607_1sg0  il_570xN.1226135413_tbkf

il_570xN.1017802911_d55a

(tiré de Wikipédia) : « 16:20 Absorption de la substance. 17:00 Début d’étourdissement, angoisse, troubles de la vue, paralysies, rires. Retour en vélo à la maison. Crise la plus forte vers 18-20 heures, voir compte rendu spécifique : Ce n’est qu’avec beaucoup d’effort que je pus écrire les derniers mots. […] les modifications et les sensations étaient du même genre [que la veille], seulement bien plus prononcées. Je ne pouvais plus parler de manière intelligible qu’au prix d’efforts extrêmes, et demandai à ma laborantine, que j’avais mis au courant de l’expérience, de m’accompagner jusque chez moi. Rien que lors du trajet en vélo […] mon état prit des proportions inquiétantes. Tout ce qui entrait dans mon champ de vision oscillait et était déformé comme dans un miroir tordu. J’avais également le sentiment de ne pas avancer avec le vélo, alors que mon assistante me raconta plus tard que nous roulions en fait très vite. [Arrivé à la maison,] les étourdissements et la sensation de faiblesse étaient par moments si forts que je ne pouvais plus me tenir debout et était contraint de m’allonger sur un canapé. Mon environnement se transforma alors de manière angoissante. […] les objets familiers prirent des formes grotesques et le plus souvent menaçantes. Ils étaient empreints d’un mouvement constant, animés, comme mus par une agitation intérieure. La voisine […] n’était plus Madame R. mais une sorcière maléfique et sournoise au visage coloré, etc, etc. »

Nota: ce sujet nous est venu après la lecture du dernier (et toujours très bon) roman de Maurice Gouiran Le diable n’est pas mort à Dachau, qui ne parle pas de vélo mais (un peu) de LSD et (entre autre) de l’intoxication massive de Pont Saint esprit en 1951.

Nous laisserons les amateurs de LSD célébrer le 19 avril
Nous, nous retiendrons que Albert Hofmann était un vélotafeur!!! De plus iIl est mort à 102 ans et nous supposons que c’est grâce au vélo (what else?).

L’autre « Jour du Vélo », le très bon documentaire québecois

Ce documentaire est assez long (45 min) mais il vaut le coup, il fourmille de témoignages pratiques plus intéressants les uns que les autres. Et si les problèmes du vélo en hiver nous concernent peu, les nord-américains doivent par contre comme nous entamer une reconquête quasi totale de l’espace urbain… et des esprits. Ce sera long mais nous sommes optimistes… pour eux et pour nous!
Leur expérience est, de ce point de vue, plus utile que les expériences néerlandaises ou danoises, souvent trop avancées pour nous (mais qui doivent rester un objectif!).
Le discours public du maire de Montréal, avec des engagements, est des plus réjouissants à entendre!!

 

Publicités

2 réflexions sur “Le Jour du Vélo, le LSD et le Québec

  1. Merci beaucoup Pascal pour tes superbes articles, tous plus intéressants les uns que les autres, et le dernier sur le Jour du vélo, le LSD et le Québec ne déroge pas à la règle…Bruno

  2. Bonjour Pascal, étant par hasard en vacance au Québec cette semaine, je peux témoigner que le vélo a une place importante à Montréal, avec de nombreuses stations de vélo partage du style Velove. Beaucoup de jeunes en singlespeed qui semble très à la mode et beaucoup avec des sacoches pour transporter ce qu’ils veulent. Au niveau infrastructures je n’ai pas trouvé que c »était particulièrement développé, au même niveau qu’une ville comme Lyon donc moins qu’en Hollande ou Allemagne par exemple. Par contre le comportement des automobilistes est remarquable et nous avons visité la ville en famille. Étonnamment le nombre élevé de cyclistes ne portant pas de casque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s