Les aménagements mal conçus (3) le parc des Salles à Istres

Traverser le parc des Salles à Istres (depuis quelques années il s’appelle officiellement le parc Marcel Guelfucci, mais personne ne l’appelle comme ça…) était une bonne alternative pour relier le sud d’Istres au centre-ville en évitant quelques dangereux ronds-points (Nelson Mandela, les Bolles ou Radolfzell/Anciens Combattants…). Ce n’est désormais plus possible sans descendre 2 fois de son vélo. La plupart des cyclistes ne feront pas ce choix…

La ville a en effet installé les mêmes barrières « anti-vélo » qu’on trouve à quelques entrées de la voie verte de l’étang de l’Estomac à Fos-sur-Mer et dont nous avions dit qu’elles étaient incompatibles avec le vélo au quotidien (voir l’article et cette vidéo).

entree allee mille fleurs

entrée du parc sur l’allée des mille fleurs. Nous avions dit à la commission vélo que les cyclistes passaient là et que ce serait bien d’aménager la piste que leurs passages avaient fini par tracer. Ce ne sera pas la peine de l’aménager à notre avis.

entree rue des ormeaux

Vers l’allée des ormeaux. C’était le passage idéal entre le centre-ville et le CEC pour éviter le rond-point des Bolles…

passerelle au dessus de radolfzell

A l’entrée de la passerelle au dessus de l’avenue de Radolfzell. L’état du revêtement de la passerelle et la chicane précédente suffisaient pourtant à dissuader les scooters de passer..

Des élus et des fonctionnaires obnubilés par les scooters au point de bloquer les vélos

La France a fait un jour le choix d’autoriser les mobylettes et les scooters. Ça nous a coûté (et ça nous coûte encore) cher en vies d’adolescents, en bruit et en désagréments dans nos villes mais il y avait des constructeurs français et notre législation leur a été favorable.
Ils constituent désormais une contrainte (et une responsabilité indirecte) et nos élus locaux souhaitent empêcher les scooters de passer dans les parcs ou les îlots d’habitation. Tant pis s’ils bloquent aussi les vélos…

La municipalité d’Istres pense comme ça (voir cet ancien article) et la création de la commission vélo de la ville n’a manifestement rien changé sur ce point. Il est vrai qu’aucun des membres de cette commission à part nous ne fait de vélo urbain.

Faire des comptages et convaincre les élus

Nous n’avions pas fait de comptage pour savoir combien de cyclistes passaient par le parc des Salles, ce ne sera plus la peine… Dommage car nous aurions su quelle baisse ces aménagements vont provoquer… et si vraiment des boosters y passaient (nous n’en sommes pas persuadés, les chicanes qui existaient étaient assez dissuasives).

Notre association doit faire des comptages pour être capable de dire si un aménagement a été favorable (ou défavorable) aux cyclistes et de manière générale quelle est la tendance. Le présent exemple le prouve.

Nota: nous avons adapté notre ancien article qui était consacré à la « voie » qui traversait ce parc.

 

Publicités

Une réflexion sur “Les aménagements mal conçus (3) le parc des Salles à Istres

  1. Bonjour.
    C’est désolant de voir cela, car le passage par la passerelle était régulièrement emprunté par les classes des écoles de vtt ( activité scolaire encadrée niveau école primaire), il leur faudra maintenant trouver un autre passage sans doute plus dangereux pour faire passer une trentaine de bambins ainsi que leurs accompagnateurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s