Témoignage de cyclotouriste de passage (n°3) : Pascal Bonnefond

Présente-toi :
J’ai 60 ans. Je suis à la retraite depuis 15 jours. J’ai été instituteur (j’aime bien ce mot) pendant 29 ans. J’habite Saint-Romain en Gal dans le Rhône.
Je suis un ancien vélotafeur « d’été » : j’avais 10 km à faire entre mon domicile et l’école le long du Rhône, mais je ne le faisais qu’aux beaux jours.

20150924_081443

Présente nous ton vélo :
C’est une vélo électrique de marque Néomouv.
Je n’étais pas vraiment cycliste à la base, plutôt coureur (2 fois par semaine, quelques semi-marathons par an). Arrivé à la retraite, et souhaitant faire des voyages à vélo, j’ai pensé que le vélo électrique était plus adapté pour moi.
J’ai acheté ce vélo sur Le Bon Coin. Je l’ai choisi car il était de fabrication française, de moyenne gamme. J’en suis content à part que le moteur est sur le moyeu arrière et avec les sacoches j’ai trop de poids à l’arrière. Je crois que leurs modèles plus récents ont le moteur au pédalier.
J’ai une autonomie théorique de 90km mais depuis le début du voyage j’ai fait des journées à 130km.

Présente-nous ton voyage
Mon épouse m’a accordé une semaine et j’ai décidé d’aller de chez moi à Cassis en suivant la ViaRhôna le plus possible. Pour venir sur Istres aujourd’hui, et à cause du mistral, j’ai coupé et quitté la ViaRhôna à Arles. Istres est donc la fin de ma 3ème étape et si tout va bien je devrais être sur Cassis demain soir.
Pour mes étapes j’utilise de préférence le site Warm Showers (site d’accueil gratuit entre cyclorandonneurs), ou par défaut Airbnb.

Quelle est ton expérience de la ViaRhôna ?
Ma première étape allait de Saint-Romain à Beauchastel. C’était super varié, agréable, sans voiture. Ils ont bien travaillé.
Ma deuxième étape allait de Beauchastel à Saint-Etienne des Sorts juste au nord de Marcoule. Encore plus sauvage, bien, quelques passages restent à faire mais il y a déjà beaucoup de travail de fait. A la fin de cette étape, j’ai quitté la ViaRhôna parce que j’avais un hébergement près d’Orange, donc en rive gauche, alors que la ViaRhôna passe rive droite. Et là, entre Pont Saint-Esprit et Orange, j’ai souffert : aucun aménagement, aucune indication à part les gros axes des voitures (je voyage largement sans carte). Heureusement que des bonnes âmes ont pu m’indiquer des itinéraires plus calmes. C’est terrible de penser que ces itinéraires existent mais ne sont pas indiqués…
Ma troisième étape allait d’Orange à Istres. J’ai récupéré la ViaRhôna à Caderousse mais elle était moins avancée. Au sud et au nord d’Avignon, ce n’était vraiment pas terrible…

Tu étais rentré en PACA…
Si vous le dites…

Et l’arrivée sur Istres ?
Je suis passé par Saint-Martin de Crau puis Entressen. Dans les 2 cas je n’ai vraiment pas été aidé par les panneaux indicateurs. Pour éviter les voitures j’ai essayé de trouver un petite route parallèle, au jugé, je suis passé au pied de la décharge d’Entressen, je me suis perdu et ai fait du chemin pour rien… Jamais ce n’était indiqué Istres…
Entre Entressen et Istres j’ai utilisé la bande cyclable.

C’ETAIT une bande cyclable, ce n’est plus le cas, c’est une bande d’arrêt d’urgence..
En tous cas elle s’arrête aux bretelles d’entrée et on doit traverser quand les voitures accélèrent, c’est dangereux.
En arrivant sur Istres, je n’ai pas osé prendre le pont au dessus de la voie rapide, il n’y avait aucune indication et la route me paraissait étroite. J’ai pris la voie rapide, parce que c’était indiqué Istres.

Cette route s’appelle la Transhumance, elle est interdite aux vélos, mais il n’est pas sûr du tout qu’elle soit plus dangereuse pour les cyclistes que l’autre…
Elle m’a fait longer un premier centre commercial (celui du E.Leclerc, NdR), puis un second (celui du Géant Casino, NdR) cette partie n’est pas mon meilleur souvenir de voyage.

C’est compréhensible… Avez-vous eu peur sur cette partie?
Pas vraiment peur, mais sur le pont au dessus de la voie ferrée (juste avant le Géant Casino NdR) quasiment à l’arrêt derrière des voitures qui bouchonnaient (il était 18h00 NdR), avec le poids des sacoches, je suis tombé ! Je suis ensuite monté sur le trottoir.

Ton image d’Istres ?
Pour moi Istres c’était une base aérienne. Maintenant c’est une base aérienne et des centres commerciaux…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s