Les pièges de la RN 568

Il y avait bien longtemps que je n’avais emprunté la RN568(*). Avec quelques volontaires de Martigues Cyclotourisme, nous devions aller chercher le tour Alternatiba au Marais du Vigueirat pour les guider jusqu’à Martigues. Pas d’alternative, il fallait passer par la Fossette…

*Pendant une dizaine d’années, je suis allé travailler régulièrement à vélo sur le port à Port St Louis du Rhône, maintenant, la circulation a presque doublé et les ronds-points poussent de partout.

Nous étions 5, à VTT afin de pouvoir emprunter quelques raccourcis non goudronnés (au Ventillon pour éviter la mortelle passerelle puis après l’écluse anti sel sur la route du Radeau).

La traversée du rond point de la Fossette n’est pas facile, mais pour des cyclistes d’expérience comme nous, ça passe. Il faut être attentif et surtout véloce pour accélérer au bon moment.

Au rond point des Bannes nous avons découvert notre premier « trottoir ». En effet à son approche, l’accotement sur lequel nous roulions pour éviter les camions se transforme en un trottoir avec plan incliné à l’entrée. Nous sommes tous montés sur ce « trottoir », surtout qu’une bande de poids lourds nous doublaient à ce moment. Ensuite nous avons retrouvé un accotement goudronné qui permet de pédaler en relative sécurité jusqu’au croisement de gaz de France. De nouveau un plan incliné et un « trottoir » « providentiel » pendant 50 mètres, mais ce « trottoir » est traversé par une tranchée d’écoulement des eaux de 30cm de large et 50cm de profondeur. Grâce à notre aisance en VTT (et un peu de chance), nous passons tous dedans sans chuter, mais nous avons tous crevé de l’arrière!! 5 crevaisons pour 5 cyclistes !!! Si nous avions eu des vélos de route, ils auraient été pliés…

IMG_0976IMG_0977

Nous savions que le GPMM n’avait jamais rien fait pour le vélo, mais il commence à faire des réalisations contre le vélo.

ATTENTION donc à ne pas emprunter ces trottoirs qui semblent nous tendre les bras pour nous écarter et nous protéger de la circulation, mais qui ne sont en fait que des gros pièges conçus par des technocrates avec clim.

Ces tranchées sont présentes sur pratiquement tous les trottoirs que nous avons bien sûr évités au retour, en restant sur la route, pleine voie puisque les trottoirs prennent tout l’accotement.

Le retour avec les 2 triplettes ALTERNATIBA ne fut pas triste. Moustiques, mistral, la route des mille camions à l’heure. En une journée, ils ont tout vu de notre environnement, squatté par le GPMM sans partage depuis plus de 40 ans…

Ça fait pas un peu long ?

Publicités

Une réflexion sur “Les pièges de la RN 568

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s