Des « points vélos » pour favoriser le cyclisme urbain sur tout notre territoire

Si notre association réfléchit d’abord à partir de la situation locale, nous sommes adhérents de la FUBicy (fédération des usagers de la bicyclette) et bénéficions ainsi des expériences qui sont tentées, et parfois réussies, partout ailleurs en France et même au delà.

C’est ainsi que nous avons appris que, si il est évident que pour favoriser le vélo en ville il faut rendre sa pratique plus agréable et moins dangereuse par création de pistes cyclables ou de diminution de la vitesse (zone 30 par exemple) ou par la multiplication des parkings à vélos, d’autres mesures peuvent également beaucoup contribuer à augmenter le nombre de cyclistes. Ces mesures sont des services qui pourraient être regroupés dans des lieux à répartir dans notre territoire.

Des lieux, que nous appelons points-vélos, pour proposer les services suivants:

  • des ateliers d’autoréparation, où les gens viennent eux-mêmes réparer leur vélo, avec des conseils ou des outils, voire des pièces de rechange qu’ils trouvent sur place. Ces ateliers ont fondé leur propre réseau: L’Heureux Cyclage
  • des lieux de location de vélo (pour 1 semaine, 1 mois…), les vélos à louer pouvant être classique ou à assistance électrique. Poitiers est un exemple parmi d’autres…
  • des vélo-écoles. Beaucoup plus d’adultes qu’on ne le croit ne savent pas faire de vélo et ce sont souvent les plus pauvres. Avoir un vélo n’est pas cher et savoir en faire accroît alors la mobilité, l’employabilité, l’intégration sociale… L’exemple le plus connu est celui de Montreuil. Ces écoles vont peut-être se regrouper dans un réseau, mais ce n’est pas fait.

Chacun de ces services augmentent sensiblement le nombre de cyclistes dans la ville. Les ateliers ne sont pas concurrents des magasins de vélo qui se concentrent sur la clientèle plus exigeante et à plus fort budget (vélo de route, VTT…). Ces lieux deviennent aussi des lieux d’échange, et si ils sont situés près d’un café ou d’un restaurant (populaire), ceux-ci apprécient généralement…

Des lieux ouverts à tour de rôle sur notre territoire en archipel

Sur notre territoire qui est un archipel de villes moyennes, notre idée serait de monter des « points-vélos » proposant ces trois services principaux (plus d’autres, comme le marquage des vélos contre le vol par ex…), avec mutualisation de moyen, et qui seraient ouverts par rotation (par ex le lundi à Martigues, le mardi à Miramas, le mercredi à Istres, le jeudi à Fos/mer etc…). De ce fait, une seule personne pourrait ‘tenir » ces différents lieux, au moins dans un premier temps.

Notre association souhaite de nos pouvoirs publics une aide pour monter ces « points vélos ». Nous sommes prêts à les gérer, mais il faut trouver de (bons) lieux et aider au démarrage en subventionnant un poste sur la première année. Il nous semble en effet que l’ensemble des 2 intercommunalités aurait les moyens de financer le poste d’une personne qui ouvrirait ces lieux 1 jour par semaine (plutôt en soirée). Une possibilité, pas utopique selon nous, est que des bénévoles de l’association permettent d’ouvrir d’autres jours, et qu’à terme tout puisse se faire sur la base du bénévolat, ou que le poste de permanent (et les loyers) soit financé par les adhésions. Mais il faut amorcer la pompe…

Ce projet étant destiné à être défendu devant les élus, il fait l’objet d’un document PDF, téléchargeable ci-dessous, qui sera régulièrement mis à jour. Un tel projet demande en effet à être affiné et la version que nous présentons ici n’est assurément pas définitive, même si nous y avons déjà bien réfléchi. Nous ajouterons donc régulièrement au présent article les versions suivantes de ce document, issues des réflexions internes ou des échanges avec les élus. La version A a déjà été présentée à quelques élus de Martigues, et nous avons demandé à la présenter à la prochaine réunion (22 avril 2015) de la commission vélo d’Istres.

Tous les soutiens et encouragements (voire candidatures!) sont les bienvenus!

Publicités

Une réflexion sur “Des « points vélos » pour favoriser le cyclisme urbain sur tout notre territoire

  1. Bonjour,
    Je soutien et encourage à fond cette démarche. J’ajouterai que les échanges permettraient de partager les pistes de Vtt qui sont si nombreuses dans notre région mais souvent trop peu connu.
    Cdt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s