Amélioration facile : les séparations qui font tomber

D’abord un petit rappel de 2 définitions :

  • Une bande cyclable est une bande colorée (souvent en vert) non séparée de la route, sur laquelle les vélos sont invités à rouler (au contraire des voitures). C’est par exemple ce qu’on trouve sur les routes Istres-Martigues ou Fos-Istres. C’est mieux que rien, mais ce n’est pas la panacée, ces bords de routes sont souvent sales (risque de crevaison), déformées par les racines de pins d’Alep (l’arbre pionnier local, qui pousse vite mais aux racines superficielles) et disparaissent aux ronds-points ou aux voies d’accélération ou de décélération (c’est à dire aux endroits dangereux).
  • Une piste cyclable est physiquement séparée de la route, c’est par exemple ce qui a été fait sur une partie du boulevard maritime entre Martigues et Port de Bouc (voir notre suggestion de véloroute n°10).

Les exemples ci-dessous se trouvent à Saint-Chamas (1ère photo) et Miramas (2nde photo). Ce sont clairement des bandes cyclables, bien que dans l’esprit des municipalités les « séparations basses » en fassent sans doute des pistes. Si on veut que les cyclistes tombent, ces « séparations » sont idéales, notamment si une voiture est garée en partie sur la bande, et qu’on doit déboîter en passant entre les « plots ». On apprécie l’effort, mais vaut mieux ne pas faire ça et rester aux bandes cyclables simples.

002

004

Le pire c’est que ces plots longs doivent valoir assez cher et peuvent se retrouver arrachés (voir photo ci-dessus). Ils deviennent encore plus dangereux (nota: la photo est assez ancienne et la réparation a été faite depuis).

Mon avis personnel (que je modifierai si les autres adhérents m’y invitent!) est que le mieux serait de les démonter.

Publicités

Une réflexion sur “Amélioration facile : les séparations qui font tomber

  1. Précisions sur les définitions…

    Nous avons rencontré, jeudi 06 février 2014 à Martigues, une déléguée du Bureau d’étude EREA qui est mandaté par le Conseil Général pour créer un « schéma directeur Cyclable des Bouches du Rhône ».

    A cette occasion, et avant que Pascal Bazile ne nous ait rejoints, elle nous a précisé les définitions « officielles » utilisées :
    – « Bandes multifonctionnelles » = ce que Pascal appelle « bande cyclable ». Ne protègent donc pas les cyclistes des autres véhicules en ville ou sur routes.
    – « Pistes cyclables » = voies séparées et protégées intra-muros des communes.
    – « Vélo-routes » = voies séparées et protégées interurbaines.(les voies vertes en font partie).

    Pour celles et ceux qui souhaitent consulter le travail déjà effectué par AREA en Gironde, voir
    – la présentation Microsoft powerpoint :
    http://www.lacub.fr/sites/default/files/synchro_docs/ConseildeCommunaute/2012/10/26/S0EY5.pdf

    – la présentation Adobe Acrobat Document (PDF) :
    http://www.lacub.fr/sites/default/files/synchro_docs/…/2012/10/…/S0EY5.pdf‎

    Bonne route.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s