Pour une véloroute touristique « des taureaux aux vignes »

Cet article est écrit pour suggérer une idée aux candidats aux municipales 2014 des diverses villes traversées par la véloroute décrite, ainsi qu’au Conseil Général avec les représentants duquel quelques uns d’entre nous auront une entrevue début février. De ce fait cet article est écrit un peu rapidement et il sera régulièrement mis à jour (comme beaucoup d’autres de nos articles).

En effet, si notre association a pour objet premier le « vélotaf  » (le fait d’aller au travail en vélo, comme en témoigne cet article récemment modifié et qui cite un travail de concertation lié au Port de Fos auquel nous participons) et le vélo dans son caractère urbain en général, nous n’oublions pas les touristes à vélo que nous croisons l’été et qui pourraient être mieux reçus… surtout si on peut faire d’une pierre deux coups.

L’idée d’une véloroute touristique traversant notre territoire nous est venue de plusieurs constatations et réflexions:

  1. Pour peu que notre œil s’y exerce, nous pouvons apercevoir chaque été des cyclotouristes traversant notre territoire à grand peine. Nous n’en avons pas beaucoup de photos pour le prouver, celle ci-dessous a été prise en avril 2013 lors d’un repérage que nous faisions pour notre suggestion de véloroute Istres-Fos. Ces cyclocampeurs en transit entre le Lubéron et la Camargue avaient repéré leur itinéraire sur Google Map en essayant d’éviter les gros axes. Ils se retrouvaient ainsi sur l’ancienne route de Fos, en direction du Ventillon, sur un chemin défoncé peu adapté à leurs vélos chargés, mais qu’ils auraient de toutes façons préféré aux voies rapides chargées de camions qui constituaient les seules alternatives pour eux.cyclocampeurs
  2. Plusieurs d’entre nous ont fait la voie des vignes, une véloroute qui fait partie du tour de Bourgogne à vélo. C’est sympa de pédaler sur un axe sécurisé, de s’arrêter dans les vignobles et de commander un carton qu’on reçoit une fois rentré. A noter qu’il existe aussi une véloroute des vignes en Alsace et sans doute y en a t’il d’autres…
  3. La troisième constatation est qu’il existe entre Camargue et Lubéron, tout un chapelet d’exploitations agricoles typiques de la région et donc susceptibles d’intéresser les touristes :
    • des élevages de taureaux: les istréens connaissent bien le domaine de Sulauze dont nous avons parlé à l’occasion de notre suggestion de véloroute Istres-Miramas, mais les usagers du port connaissent aussi le Mas des Platanes, que j’ai personnellement découvert à l’occasion d’un repérage sur le port…
    • des vignobles : on peut encore citer le domaine de Sulauze (Istres/Miramas) mais aussi ceux de Surianne ou de Lunard (St Chamas), de Calisanne (Lançon) et bien d’autres un peu plus loin hors de notre territoire…
    • des exploitations de foin de Crau (mas de la Moutonnière dès le sud d’Istres par ex.) pleines de moutons en hiver
    • des oliveraies…
  4. Ces cyclotouristes en transit contournent deux zones, le port de Fos puis l’étang de Berre, à mauvaise réputation et bien mal connues des touristes (voire des locaux). Améliorer leur image est un travail encore à faire, déjà engagé pour l’étang qui va mieux (les plages) mais carrément même pas imaginé pour le port, qui a pourtant une histoire fascinante au moment où l’industrie lourde, toujours en limite de délocalisation, devient un objet de tourisme parfois teinté de nostalgie. Or il est facile de planter des panneaux explicatifs le long d’une véloroute, un vélo s’arrête facilement, l’impact est fort pour une dépense très modérée.
  5. Enfin on peut dire que le GR2013 était une bonne idée (je l’ai écrit ailleurs) mais il est très peu fréquenté (ce n’est pas les calanques…) et quand il l’est c’est surtout par des locaux sur de petits tronçons (pour une promenade d’un jour) selon notre expérience. Nous avons tendance à penser que le territoire de l’étang et du port est plutôt à l’échelle du vélo, et que la véloroute imaginée ici aurait plus de succès, y compris parmi les locaux. Quel bonheur se serait d’expliquer à vélo notre territoire à des amis de passage…

Concrètement nous pouvons imaginer un itinéraire entre Port Saint-Louis du Rhône (bac de Barcarin sur la Rhône) et Cadenet (pont la Durance) qui semble un bonne liaison entre Camargue et Lubéron, de l’ordre de 80km faisable en 1 journée de cyclotourisme si on ne souhaite pas s’attarder, mais le but est justement qu’ils s’attardent…

Dans cet article cependant, nous nous concentrerons sur le la moitié Port Saint-Louis du RhôneSaint-Chamas en laissant l’autre moitié Saint-Chamas-Cadenet à d’autres associations dont ce serait le territoire (des contacts seront pris, ce chantier sera long…). On peut sur la première moitiié proposer l’itinéraire suivant qui parait intéressant d’un point de vue touristique (sans trop rallonger) et qui reprend quelques petits itinéraires que nous avions déjà suggéré d’adapter en véloroutes ou d’autres tronçon sur lesquels nous travaillons.

taureaux3

Tronçon

Début

Fin

Intérêt touristique

Travail à faire
article de notre blog

1

Bac de Barcarin Tonkin (écluse à sel) Canal de Fos au Rhône
Eoliennes
Marais du Vigueirat
Aisé sauf franchissement par les vélos
(article à venir)

2

Tonkin (écluse à sel) Pont bleu Zone Industrielle
Mas des Platanes (taureaux, Chevaux)
Tronçon dangereux, à intégrer si le contournement autoroutier de Fos se réalise (affiché comme priorité de la commission parlementaire Mobilité 21)

3

Pont bleu Fos-Plage Plage de Fos Franchissement du Pont Bleu par les vélos
(article à venir)

4

Fos-Plage Bergerie Château de Fos
Salins
Etang de l’Estomac
Déjà (bien) réalisé
Tour de l’étang de l’estomac

5

Bergerie Carrefour  de Lavalduc Etang de Lavalduc Quasiment réalisé sauf franchissement de la N569
(article à venir)

6

Carrefour  de Lavalduc Istres Sud Mas de la Moutonnière Traversée de voie ferrée
notre suggestion n°3

7

Istres Sud Etang Olivier Etang Olivier Contournement Istres
(article à venir)

8

Etang Olivier Route du Dela Domaines de Sulauze (Taureaux, Vin, Viande, Bière) Notre suggestion n°5

9

Route du Dela St Chamas Parc de la Poudrerie
Pont Romain
Partiellement fait
(article à venir)

10 et suivants

St Chamas Vers Cadenet Nombreux vignobles Hors de notre territoire…
(on demande des volontaires pour continuer !!)

Beaucoup de travail encore, donc, mais il semble utile d’interpeler les politiques sur cette idée dès à présent…

Publicités

Une réflexion sur “Pour une véloroute touristique « des taureaux aux vignes »

  1. Bonne idée! En route entre Istres et Monpellier, j’ai fait l’expérience que cette route entre Istres et Salin de Giraud et super dure. On a une choix entre l’autoroute (pas trôp jolie) ou plusieurs petites chemins qui ne sont pas trôp faciles à naviger. En outre, c’est une vraiment belle région qui profiterait beaucoup d’une vélo-route !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s