Témoignage n°3 : Michel Semeria

Nous avons rencontré Michel Semeria lors de la fête du vélo de Martigues (voir article précédent). C’était le seul à être équipé d’un vélo électrique. Son exemple nous a paru digne d’un article.

velo1Présente-toi en quelques mots (nom, prénom, profession, situation familiale, lieu d’habitation…):

Je m’appelle Michel Semeria, j’ai 66 ans, je suis retraité (professeur de mathématiques), j’habite Martigues dans le quartier des Rayettes (en face du Lycée Jean Lurçat, au plus haut de la montée!).

Présente nous ton vélo:

C’est un vélo électrique (VAE) de marque Flying Cat (un fabricant de Sète) que j’ai acheté à la foire de Marseille en septembre dernier, cela fait donc un peu moins d’un an. Je l’ai acheté 940€. Il fait 23 kg. batterie 36V 10Ah.

batterie

J’ai longtemps eu des 2 roues (mobylette, solex, 125cc, 400 cc…) avant d’avoir des enfants et de passer à la voiture. Plus récemment, je me suis aperçu que je faisais beaucoup de petits trajets seul avec ma voiture diesel et que ce n’était ni bon pour elle, ni pour mon porte-monnaie.

J’ai acheté mon VAE après en avoir testé quelques uns:

  • celui d’un ancien collègue, un Décathlon assez ancien à batterie de 24 V, qui m’a paru un peu faible notamment pour la montée des Rayettes
  • celui d’un magasin, avec une batterie de 36 V et j’ai nettement vu la différence, en puissance et en autonomie.

J’avais aussi en tête d’utiliser ce vélo pour faire l’Aller-Retour Martigues-Istres pour aller voir ma mère en maison de retraite. Le 24 V était aussi un peu court pour ce trajet, le 36V allait bien.

J’ai longtemps hésité enter un VAE et un 2 roues motorisé. Ce qui m’a décidé c’est que j’ai été convaincu de l’autonomie suffisante pour moi du VAE et le fait qu’un VAE est un vélo, donc il n’y a pas d’assurance. C’est clairement plus économique.
Après 9 mois je ne regrette absolument pas.

A quelle fréquence utilises-tu ton vélo?

Presque tous les jours. Par fort vent j’hésite.

Quels sont tes trajets-types?

Tout ce que je faisais avant en voiture en ville, je le fais maintenant en VAE sauf par temps de pluie ou de vent violent. En atteste mon kilométrage voiture qui a été divisé par 2. Je l’utilise pour aller donner des cours particuliers, pour aller aux réunions de mon club cycliste, et pour les courses au marché ou en supermarché (Auchan, voire même la ZAC des étangs à St Mitre).
Je fais l’aller-retour Martigues-Istres une fois par mois en moyenne.
J’apprécie le VAE car j’arrive sans être en sueur.

Qu’ as tu à dire sur l’adaptation de tes trajets au vélo?

Pour le trajet Martigues-Istres, ça va. Je n’ai jamais eu peur. J’utilise la nationale à l’aller et je passe par St Blaise au retour.

Dans le cas de Martigues même, il y a clairement un déficit de pistes ou bandes cyclables, ce qui fait que je prends assez souvent les trottoirs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s